Nouveau regard sur les tenues d’Alsace

Photo Lionel Gomas
Tradition et modernité ne s’opposent pas mais se nourrissent l’une de l’autre. Tel pourrait être le crédo des créatrices qui ont revisité les tenues alsaciennes. S’inspirant des traditions et des éléments forts qui composent le costume alsacien, six créatrices ont donné libre court à leur imagination dans le cadre d’un appel à projets lancé en 2015 par l’OLCA et la Région Grand Est.

Si la coiffe noire et la jupe rouge symbolisent le plus souvent le costume alsacien, elles masquent en réalité une multitude d’autres tenues. Parmi la grande variété de vêtements traditionnels existante, le costume du Kochersberg-Pays de Hanau de la fin du 19e siècle - le plus identifiable et le plus connu d’entre tous – a été choisi comme base à la création. La grande coiffe noire, la chemise en lin, le plastron, la robe rouge, verte, bleue ou violette, le châle chatoyant ou les rubans colorés sont autant de sources d’inspiration.

Des pièces originales et élégantes ont vu le jour : des tenues complètes mais aussi des accessoires. Robe, chemisier, jupe, tunique, corselet, coiffe, collier… autant de créations qui allient avec subtilité l’authenticité de l’habit traditionnel et l’aisance du vêtement contemporain à porter au quotidien. Elles sauront séduire les femmes en recherche de raffinement et sensibles à un savoir-faire d'exception appuyé sur une forte tradition d'artisanat. Les créations plairont également à toutes celles qui souhaitent affirmer leur attachement à la culture alsacienne tout en arborant des tenues actuelles et contemporaines.

> Une sélection des tenues est visible dans notre dossier de presse, à télécharger ici : dossier de presse "Tenue(s) d'Alsace : un nouveau regard" (PDF, 5.2 Mo)

Pour plus d’informations, rendez-vous sur les sites respectifs des créatrices : Atelier la Colombe à Strasbourg, Elégance couture à Mulhouse, Temulün Princesse des Steppes à Strasbourg et Violaine-Mary à Mulhouse.

En savoir plus 

> Les tenues seront exposées au Musée du Pays de Hanau de Bouxwiller du 18 avril au 26 août 2018.