Lectures en direct et en musique sur Facebook

spectacle Claude Vigée aux Bibliothèques Idéales
La librairie Kléber et l’association "À livre ouvert… wie ein offenes Buch" s’associent pour partager les œuvres d’auteurs de la région sur Internet. Le programme débute le 13 mai 2020 et s’étoffera dans les prochaines semaines, en partenariat avec l'OLCA.

L'association À livre ouvert… wie ein offenes Buch a pour objet de promouvoir et de développer, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, des rencontres et partenariats culturels et artistiques des deux côtés du Rhin. Elle organise régulièrement des lectures-concerts et des présentations d’auteurs.

Elle débute un nouveau cycle d’animations à la Librairie Kléber Salle Blanche sous la forme de directs sur Facebook :

  • Existe-t-il un humour alsacien ? mercredi 13 mai à 17 h

La satire alsacienne. Tomi Ungerer, René Schickele, Karl-Fritz Kettner, Gustave Stoskopf et Hans Jean Arp seront au cœur de cette rencontre. « Ils forment une unique et grande Schelmenzunft, mes Alsaciens. Ils ne pouvaient rien trouver de mieux pour se défendre que leur bonne humeur.» R. Schickele

Lectures de Aline Martin, Jean Lorrain et François Wolfermann. Musique : Romain Pivard

  • Clauge Vigée, l’exil nait de l’oubli - jeudi 14 mai à 17 h

Claude Vigée est un fabuleux conteur et poète, dont les récits tirés de son "Panier de houblon" et des "Orties noires" arrachent à l’oubli trois siècles d’histoire juive alsacienne dans toutes ses langues et ses particularismes.

Lectures de Aline Martin, Jean Lorrain et François Wolfermann. Musique : Romain Pivard et Fabrice Kieffer.

  • René Schickele, le dernier exil - samedi 4 juillet 2020 à 17 h

La vie de l’Alsacien René Schickele (1883 -1940) fut marquée par l’exil. Après l’exil en Suisse de la Première Guerre et les années de Badenweiler de ce citoyen français membre de l’Académie allemande sous la république de Weimar, c’est dès 1933 qu’il s’installe en Provence, à Sanary-sur-mer, puis à Nice. A l’écart de l’exil politique dominé par les staliniens, il commente les événements dans ses journaux et ses Cahiers bleus. Ses romans sont une réponse tragi-comique (La bouteille à la mer) et parfois grotesque (La veuve Bosca) à l’avènement d’une "Europe prise dans le meurtre et la mort". Avec "Le retour", il fait une tentative d’écrire en français. Au seuil de la nouvelle guerre, son pacifisme devient impossible, sa santé se dégrade. Dans son essai "Nous ne voulons pas mourir" paru après la fin de la Première Guerre Mondiale, Schickele écrivait : "Ah mes amis, quelle époque misérable. Je n’y survivrais pas une deuxième fois". Sa prophétie se réalisa. Il mourut le 31 janvier 1940.

Avec Charles Fichter, Aline Martin et Jean Lorrain

Photo : Lecture-concert autour de Claude Vigée aux Bibliothèques Idéales © OLCA

En savoir plus 

> Suivez l’évolution de la programmation sur la page Facebook de la Librairie Kléber Salle Blanche